Pollution des transports

L’affiche comparative

Aujourd’hui, je te partage cette affiche pédagogique sur la pollution des différents moyens de transport (clique sur l’image pour la télécharger en bon format pour l’imprimer).

J’ai créé cette affiche à la demande de Jérôme Sibille, CPE au lycée Jacques Monod en région de Pau (64). L’idée est de pouvoir l’afficher au sein de l’établissement, pour informer les élèves de l’impact de nos modes de mobilité sur l’environnement.

Je te la partage donc ici aussi, pour qu’elle soit diffusée au maximum !

Les chiffres sont très parlants, et même si je savais bien que l’avion polluait beaucoup, ça m’a vraiment marquée de travailler sur cette affiche.

Les transports, pour moi ça a longtemps été là où le bât blesse : beaucoup de voiture et d’avion (mon chéri et moi on se déplace énormément, je t’ai déjà parlé plusieurs fois de notre mode de vie nomade).

C’est ce qu’on a essayé d’améliorer l’année dernière :

  • en investissant dans une voiture électrique (je ferai surement un article bientôt sur la question, car je sais qu’il y a débat à ce sujet dans la sphère écolo),
  • et en décidant de ne plus prendre l’avion pour se déplacer en Europe continentale, mais d’y aller plutôt en voiture (électrique, donc).

Nous prenons encore l’avion pour des voyages lointains comme le Japon ou Hawaii, environ tous les deux ans.

Plutôt que de modifier nos habitudes (se déplacer moins), on a donc opté pour une solution technologique (changer de mode de transport). J’ai conscience que ce n’est surement pas l’alternative idéale, mais c’est celle qui nous a le mieux convenu à ce moment-là.

Donc je suis encore loin d’être parfaite sur ce sujet et je ne pense pas que je le serai un jour, même si en parallèle je me suis aussi mise à marcher énormément ou à prendre les transports en commun, pour ne pas prendre la voiture électrique sur des trajets courts où ce n’est pas nécessaire.

Je suis vraiment à ce moment charnière où aller plus loin (ne plus du tout prendre l’avion par exemple) me semblerait un trop gros effort, une vraie perte dans mon mode de vie, et en même temps je culpabilise à chaque fois que je le fais. Bref, je ne suis pas au clair avec tout ça, et c’est ce que j’essaie de te partager dans cet article.

Est-ce que toi aussi tu connais cette posture psychologique inconfortable ?

J’ai plusieurs amis qui ont tiré une croix sur l’avion, je trouve ça admirable, mais je me dis que j’en serais incapable et que ce n’est vraiment pas pour moi (un peu comme d’aller créer une ferme en permaculture dans le Lubéron).

J’ai bien pensé à ne plus le prendre. J’ai même regardé comment aller au Japon en train, looool. Autant te dire que ce n’est pas pour demain 😉
Et encore une fois, je cherche à modifier le moyen technique pour y aller plutôt que d’envisager de ne jamais y retourner… Bref, c’est officiel, je ne suis vraiment pas prête à aller plus loin dans la démarche pour le moment !

Plutôt que d’arrêter complètement de me déplacer, j’ai donc opté pour des moyens de transports plus sobres, et je mutualise autant que possible mes déplacements (par exemple, je profite d’un déplacement professionnel à Paris pour faire un crochet par Rouen pour voir une vieille amie). 

Et toi, tu utilises quel type de transport ? Et as-tu ou aimerais-tu modifier ta façon de voyager pour réduire ton impact sur l’environnement ? Partage ton expérience en commentaire !

Partager l’article ✨

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *