Ma salle de bains zéro déchet et minimaliste

Les produits que je n’utilise plus… et les alternatives adoptées

Dans l’article précédent, je t’expliquais les bienfaits que je retirais à avoir viré une bonne partie des produits de beauté industriels que j’utilisais avant dans ma salle de bains, pour passer à une SDB plus minimaliste et zéro déchet.
Aujourd’hui, on rentre dans le concret, et je te dresse ci-dessous la liste des produits que j’ai largués sans regret !

Au revoir et à jamais : les produits que j’ai complètement abandonnés

1 Les vernis à ongles et le dissolvant 
Oui, je peux sortir avec des sandales sans avoir de vernis sur mes orteils. Non, ce n’est pas la honte internationale. Oui, mes mains sont belles sans couleur improbable au bout des doigts. En plus, j’étais plutôt dans la team vernis écaillé que dans la team manucure parfaite (mais comment font-elles ?), alors franchement, c’est pas plus mal.

2 Les soins minceurs et anti-cellulite qui te vendent du rêve en bouteille.
Pour le rêve en bouteille, à choisir, je préfère encore la bière…

3• La bombe de laque ou tout autre produit coiffant, dont je ne pouvais pas me passer il y a encore quelques années (ceux qui ont eu le plaisir de dormir chez moi se souviennent encore de l’asphyxie générale lorsque je l’utilisais le matin).

4• Les colorations cheveux
Ca y est, c’est décidé, j’assume mes cheveux blancs ! J’ai même franchement hâte d’avoir une crinière toute blanche, mais bon, va falloir être patiente, Nostradamus a annoncé que ça ne m’arriverait pas avant 2040.
Plus sérieusement, quand je vois la galère que c’est sur le long terme de faire ses colorations tous les mois quand tu as beaucoup de cheveux blancs, et comment les femmes psychotent dès qu’elles ont 5mm de racines, je ne me voyais franchement pas m’embarquer là-dedans.

5• Le démaquillant

On le remplace facilement par de l’huile (même celle de ta cuisine fonctionne très bien, y compris sur les maquillages waterproof).
Autre option que j’ai adopté : de l’eau chaude et du savon. Et c’est tout !

6• Les gommages industriels
Quand j’ai appris que les gommages industriels étaient plein de microbilles de plastique qui partaient directement dans les océans, je me suis pris une claque. 
Encore plus quand j’ai appris qu’en plus d’être néfastes pour la planète, je me faisais entuber bien profond par les industriels. Je ne sais pas combien d’argent j’ai dépensé dans ces trucs, alors que pour se faire un gommage hyper efficace, tu peux prendre :
• du marc de café
• du sucre
• du sel
• du bicarbonate de soude
• du sable,
• de la farine (de pois chiches par exemple)
bref, tout ce qui est granuleux et qui gratte un peu, et qui coûte à peu près mille fois moins cher.

7• Le fond de teint, le blush, le rouge à lèvres…

En maquillage, j’ai gardé uniquement : une palette de fard à yeux (en carton, pas en plastique) et un mascara. Je te dis pas le temps que j’ai gagné le matin, sans compter que ma peau est plus belle qu’avant, car elle n’étouffe plus sous tous ces machins.

Les produits que j’ai remplacés par des alternatives Zéro Déchet (ou presque)

1• Les gels douches 

Je suis revenue au savon, autant que possible acheté bio et sans emballage, ou fabriqué par ma maman. Oui, je suis une veinarde, je ne fais pas de DIY parce que je suis une flemmarde, mais je pratique intensivement le DIM (« Do it Mom !!! »).

2• Les shampoings et après-shampoings en bouteille
Je suis passée à des alternatives solides : shampoing solide acheté en magasin bio, vendu en emballage carton (ou parfois un petit sachet plastique, si je ne trouve pas de marque sous carton), et de temps en temps, je m’achète un après-shampoing solide chez Lush.
Le reste du temps, je fais plutôt des bains d’huile pour mes cheveux, que je laisse poser toute la nuit avant de faire un shampooing le lendemain.

3• Le dentifrice en tube

Ca fait partie des deux seuls produits que je fabrique moi-même, avec le baume à lèvres, parce que c’est hyper rapide, peu coûteux et réellement ZD (les produits sont tous trouvables sans emballage, hormis les huiles essentielles).
Il est sous forme de poudre, à base de carbonate de calcium (aussi appelé Blanc de Meudon) et de cannelle, et je me suis inspirée de la recette de dentifrice en poudre proposée par Raffa sur son site ! Le coût de revient est imbattable, et la réduction des déchets significatives.

4• Le baume à lèvres
Labello et consorts, c’est du pétrole en tube (vive l’huile minérale) que tu mets sur tes lèvres (miam !)
Alors que le baume à lèvres fait maison est LE produit le plus simple du monde à faire : tu prends de l’huile végétale, tu la fais chauffer doucement en y mélangeant de la cire (d’abeille ou de soja si tu es vegan), quand tout est fondu, tu mets en pot et tu laisse refroidir, ça va figer. Voilà.
J’utilise la recette de Béa Johnson pour savoir quelles quantités utiliser.

5• Le déodorant en bille / bombe / stick
J’ai essayé plusieurs recettes DIY, elles m’irritaient toutes les aisselles, j’ai essayé de m’en passer, j’ai vécu des situations gênantes.
Donc je suis passée au déo solide, j’achète le mien chez Lush, sans emballage.

5• Tout le matériel à usage unique / jetable

• Cotons à démaquiller ➡️ Lingettes lavables (que j’utilise de moins en moins vue que je démaquille à l’eau et au savon)
• Cotons-tiges ➡️ Oriculi (aussi appelé cure-oreilles), j’utilise celui de Lamazuna.
• Brosse à dents en plastique ➡️ sa version en bois ou en bambou
• Tampax ➡️ cup (coupe menstruelle) et serviettes lavables aux motifs trop stylés
• Lime jetable ➡️ lime en métal
• Rasoirs jetables ➡️ un magnifique rasoir de sécurité, une fois qu’on a pris le coup de main, c’est génial !

Les produits que j’ai gardés

Car oui, il y en a.
Même si la majeure partie des produits que j’utilise maintenant sont naturels voire bio, sans emballage ou en pot en verre, ma salle de bains n’est pas parfaite pour autant.

J’ai encore des produits dans un contenant en plastique, comme mon mascara (bio, 2 par an, marque Avril, vendue sans blister inutile) et ma crème solaire (bio, 1 flacon par an). Tout simplement parce que pour ces produits, je n’ai pas encore trouvé d’alternative qui me convienne (si tu as des pistes, je suis preneuse !)
Et question hydratation, j’ai testé l’huile, ça passe en été, mais en hiver, ou pour mon visage, j’ai clairement besoin d’une crème. J’ai donc une crème pour le visage (j’en achète environ 2 par an) et un gros bidon 500 ml de lait pour le corps, qui me tient tout l’hiver jusqu’à ce que je repasse à l’huile en été.

Ça n’empêche pas pour autant de continuer à chercher des alternatives à ces produits. En attendant de trouver l’alternative miracle, je réduis autant que possible la consommation de ces produits, pour les faire durer.
Par exemple, j’ai découvert un objet magique : le chapeau !!! Avant je mettais de la crème solaire sur le visage tous les jours dès le printemps, maintenant, je mets un chapeau, et je réserve la crème solaire aux longues expositions.

Aussi, j’ai encore certains produits en plastique (mon peigne, ma lime), tout simplement parce que je les ai depuis des années et que je ne vais pas les jeter pour les remplacer par une alternative durable alors qu’ils fonctionnent encore parfaitement. Et ça, ça rentre dans la démarche zéro déchet, non ?

Et toi, qu’est-ce que tu as abandonné ou remplacé sans regret dans ta SDB ???

Rejoins la Communauté de la Jungle et reçois chaque semaine plus d’infos sur des projets qui font du bien à la planète, et des ressources illustrées exclusives. Partage moi ton nom et ton mail et clique sur « Je veux diffuser le message ! »

Partager l’article ✨

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *