HiPopo

Ou comment rendre le concept de couches lavables sexy

Cette semaine, je te présente HiPopo, un des très chouettes clients engagés avec qui j’ai eu la chance de travailler pour développer leur identité visuelle au moment de la création de leur entreprise !

En matière de rapport à l’écologie, aussi motivés qu’on soit pour améliorer son empreinte carbone, il y a des changements qu’on n’est souvent pas prêts à faire. Ce sont des gros caps à passer psychologiquement, des trucs qu’on voit arriver de loin au fur et à mesure qu’on avance dans notre démarche écolo, et qu’on repousse autant qu’on peut.
Pour moi, ce cap psychologique que je pensais infranchissable, c’était les mouchoirs en tissu. J’avais grandi avec ma mère qui arborait une expression de dégoût chaque fois qu’elle voyait quelqu’un en sortir un pour se moucher, et avec l’image des vieux mouchoirs à carreaux un peu cracra de nos grands-pères.
Et puis j’ai découvert que non seulement ça pouvait être propre (et en tout cas pas plus sale que le mouchoir en papier que tu gardes une semaine dans ton jean), mais qu’en plus ça pouvait être joli et fun (comme ceux créés par Coffin Rock ou Tissoué).
Maintenant j’arbore avec fierté mes mouchoirs en tissu, choisis pour aller avec ma tenue. Et le plus fou, c’est que ma maman aussi s’y est mise !

Pour d’autres, c’est le concept de couches lavables pour bébé qui leur fait faire des cauchemars. Toi aussi, tu vois d’ici le nombre incalculable de lessives à faire, tu imagines les odeurs et le rapport encore plus intime que d’habitude que tu devras entretenir avec le caca (bio, mais quand même!) de tes bambins ?

C’est pour démocratiser la couche lavable, dont l’impact positif sur l’environnement comparé à la couche jetable est indéniable, et pour lutter contre ces préjugés que Carine Berthet et Sylvain Rulhe ont créé en 2018 à Bordeaux l’entreprise HiPopo. C’est la première entreprise qui a proposé un service de vente, location et lavage de couches lavables dans la région.

Accouchement du projet

Carine est arrivée de Brive à Bordeaux en 2018, alors qu’elle était maman depuis quelques mois à peine. Son envie de pouvoir s’occuper de sa fille, alliée à son expérience passée d’employée familiale, lui ont donné l’envie de se lancer dans la création d’une entreprise autour de la puériculture. Sa fille était en couches lavables, et heureux hasard, la fille de sa conseillère Pôle Emploi aussi ! Elle n’a donc pas eu de mal à être accompagnée pour développer son projet.

Alors qu’elle venait de terminer son étude de marché, elle rencontre Sylvain, lui aussi porteur d’un projet similaire, à savoir la création d’une branche bordelaise pour une entreprise parisienne spécialisée en location de couches.

Finalement, après s’être trouvé pas mal de points communs, notamment une passion commune pour le Miracle Morning (je te parle de cette pratique matinale dans cet article), ils ont décidé de construire le projet ensemble, indépendamment de l’entreprise parisienne, notamment pour pouvoir mieux développer le concept de location et lavage des couches, et pas seulement la location simple.

Au début, Sylvain, développeur web, a apporté son expertise pour construire le site de HiPopo, tandis que Carine s’occupait du fonctionnement quotidien de l’entreprise qu’elle gérait depuis son domicile.
Après des débuts bien plus prometteurs que ce qu’ils avaient espéré, ils ont pu ouvrir une boutique à Bordeaux en 2019, où en plus des couches lavables, tu peux y trouver divers articles de puériculture écoresponsables et éthiques, et pour la plupart, fabriqués par des créateurs locaux.

Faciliter l’accès à la couche lavable

Quand je les ai rencontrés pour développer avec eux leur identité visuelle, Carine m’a annoncé des chiffres qui font froid dans le dos :

« Un enfant utilise en moyenne 5000 couches jetables, ce qui représente une tonne de déchets non recyclables, qui mettra 500 ans à se décomposer en décharge.
Au passage, c’est aussi 4 arbres abattus, et 26000 litres d’eau. »

On a d’ailleurs parlé toutes les deux des avantages de la couche lavable dans cet article, si tu as encore des idées négatives sur ce sujet, je te conseille d’aller y jeter un œil !

Si le bilan écologique est vite fait et penche sans aucun doute du côté des couches lavables, l’investissement initial pour s’équiper peut rester une pilule difficile à faire passer, surtout dans une période où les futurs parents ont déjà beaucoup de dépenses à faire pour préparer l’arrivée de bébé !

C’est pour ça qu’en plus de la vente de couches lavables (françaises ou américaines, pour avoir du choix et s’adapter à différents budgets), HiPopo propose aussi une autre option : la location de couches lavables.
Avec des forfaits à partir de 17€ par mois, le coût global reste moins cher que les couches jetables, sans que tu aies à faire un gros effort pour t’équiper au départ. Et tu ne te retrouves pas avec une vingtaine de couches sur les bras quand ton enfant est (enfin !) propre.

Pour adoucir encore plus les tarifs, tu peux acheter ou louer plus d’absorbants (le linge qu’on glisse dans la couche) que de couches, ce qui te permet de ne changer que le linge et pas la couche complète quand tu n’es face qu’à la petite commission (pour la grosse, on arrête les économies de bout de ficelle hein, on change tout !)

Et enfin, pour aider les parents dans l’aspect qui rebute le plus dans les couches lavables : le lavage justement, HiPopo propose aussi un service de lavage.
La location avec option lavage revient à un coût équivalent aux couches jetables, et ça te facilite pas mal les choses.
L’offre est prévue pour s’adapter aux besoins (sans mauvais jeu de mots), et tu peux choisir un forfait en fonction du nombre de couches à laver. Ensuite, chaque semaine, il suffit de leur indiquer le nombre de couches à livrer par texto (en attendant la future application mobile) le matin ou la veille de la livraison.
Le service de location-lavage se fait à vélo, histoire de rester logique dans le concept écolo.

Sensibiliser à la question

Carine et Sylvain ont choisi de développer dès le début une communication visuelle très forte, grâce à un univers décliné autour de leur petite mascotte HiPopo. Je t’en ai déjà parlé, notamment dans cet article, mais il est capital pour les entreprises qui ont des projets écologiques, en particulier des projets qui tournent autour d’un sujet qui peut souffrir de préjugés auprès du grand public, comme c’est le cas pour HiPopo, de bien penser sa communication pour expliquer l’intérêt de son projet, expliquer ses valeurs, et séduire le public.

Pour toucher un plus large public que les quelques motivés ou initiés, HiPopo est présent dans les conciergeries d’entreprise de Bordeaux Métropole, La Poste et la CARSAT, et à terme, ils envisagent de pouvoir se développer sur la Nouvelle-Aquitaine, voire toute la France.

Enfin, pour diffuser le concept et promouvoir la couche lavable au plus grand nombre, ils animent également des ateliers de sensibilisation en entreprise ou à la Maison Ecocitoyenne de Bordeaux.

Retrouve toutes les infos sur la couche lavable sur le site de HiPopo , et sur cet article !
Et si tu es sur Bordeaux, n’hésite pas à aller découvrir leur jolie boutique avenue Charles de Gaulle !

J’ai eu le plaisir de collaborer avec Carine et Sylvain pour créer leur identité visuelle (logo, bannière web, vidéo animée et affiches), et j’ai été vraiment emballée par leur projet et leur concept. J’espère que cet article t’aura convaincu.e toi aussi !

Rejoins la Communauté de la Jungle et reçois chaque semaine plus d’infos sur des projets qui font du bien à la planète, et des ressources illustrées exclusives. Partage moi ton nom et ton mail et clique sur « Je veux diffuser le message ! »

Partager l’article ✨

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *